Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 22:44

 

m259967-rdevant les travaux de certains professionnels, force est de constater que

certaines constructions amateurs sont de qualité,

rappelant que l'amateur avant tout aime ce qu'il fait .

de là à penser par opposition que le professionnel n'aime pas  ...

et que l'artisan a pour seul but de "prendre la monnaie" et se "gaver" sur le dos de son client,

voila ce qui souvent pourrit le débat du point de vue de la bourse du client /amateur .

en ces temps d'élection, quelques réflexions pour une société de bon sens, ni cupide ni pingre. 

une rénovation est une aventure dans laquelle le professionnel/artisan doit savoir garder du goût

et le client/amateur travailler en confiance avec celui qu'il a choisi pour mener à bien son projet .

le professionnel doit éclairer l'amateur

l'artisan doit oeuvrer au bien-être du client

le client doit aider l'artisan à gagner sa vie

l'amateur et le professionnel doivent partager leur amour de la belle oeuvre 

et ne pas oublier qu'une belle carène est une bonne carène !Working sail images 0038 Vector Smart Object

Partager cet article

Repost0
Published by Atelier François Blatrix, réparation bateaux boi - dans humeur
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 21:16

P4035183.jpgdes lattes de pont partiellement encollées

P3205136.jpgdes anguillets d'hiloire volontairement bouchés

P3305163.jpgdes embousages de polyester sur du bois pourri

maquillé d'un contreplaqué parfaitement laqué

P4045185.jpgvoila comment le cockpit d'Acteia 2, magnifique Maïca par ailleurs, rénové il y a 10 ans

se retrouve entièrement à reconstruire ...

Partager cet article

Repost0
Published by Atelier François Blatrix, réparation bateaux boi - dans Maïcas Illingworth
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 19:16

P3155126.jpg"On utilisait du chêne pour toute la charpente ; parfois , les calbords et quelque fois la quille aussi était en orme, parce que les tarets viennent plus facilement dans le chêne . Mais il arrive que le clouage sur l'orme vienne à manquer au bout de cinq ans.

Les préceintes - c'est tout les bordages des oeuvres mortes qu'on appelait comme ça - font 2,5 à 3 cm, et au-dessus, le carreau, la ceinture quoi fait 5cm d'épaisseur sur 18 à 20 de large, la même largeur tout du long .

L'arrière est plus difficile à border que sur un sinago, il était plus arrondi, moins pointu, avec un bouchain beaucoup plus carré dans les façons arrière ."

extrait du passionnant Ar Vag 4,

paroles de Joseph Ezan charpentier du Bono,

recueillies par Alain Brulé,

 

Partager cet article

Repost0
Published by Atelier François Blatrix, réparation bateaux boi - dans Forban du Bono
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 20:24

calfat.jpgdeux jambettes et un genou,

quelques longueurs de chêne plus tard,

quelques mètres de calfat plus loin,

le forban prêt à fêter ses 20 ans

les 6,7,8 mai prochain

Partager cet article

Repost0
Published by Atelier François Blatrix, réparation bateaux boi - dans Forban du Bono
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 19:57

 à l'occasion du chantier d'entretien du Forban du Bono, où plusieurs points de pourriture sont apparus sur des jambettes, quelques réflexions à propos de la tendance à pourrir par le haut .

 Si l'on refuse la fatalité, du genre,forba.jpg

"les bois ne sont plus ce qu'ils étaient",

"les charpentiers ne savent plus construire"

"les forbans duraient 20 ans à l'époque",

il y a une piste qui me parait intéressante,

cette maladie s'appellerait la plaisance !

 Je m'explique,

les bateaux de travail, naviguaient tous les jours ou presque, ils étaient et sont encore arrosés d'eau de mer quotidiennement, bien salée et bactéricide,

alors que nos copies pour la plaisance ne sont plus arrosées que d'eau de pluie, de boissons renversées, voire d'autres liquides plus ou moins nauséabonds,

en conséquence, les bois sèchent, à la première pluie ils avalent goulûment l'eau chargée de toutes sortes de spores qui ensuite marineront et attendront un peu de chaleur et un manque d'aération pour proliférer.

ce qui explique d'ailleurs pourquoi le climat méditerranéen est si néfaste aux bateaux qui naviguent peu.

En conséquence pour entretenir notre patrimoine

naviguons intensément,

arrosons nos ponts, nos jambettes, nos taked de bonne eau de mer.

Pour les amateurs de beaux vernis, il faudra juste penser à passer la peau de chamois,

cela évitera ainsi le spectacle affligeant des plaisanciers sur les catways

arrosant au jet leur pont de l'eau gratuite du port ...

forb

Partager cet article

Repost0
Published by Atelier François Blatrix, réparation bateaux boi - dans patrimoine

Présentation

  • : François Blatrix,charpentier de marine
  • : l'activite et les humeurs d'un artisan charpentier de marine a Baden dans le Morbihan
  • Contact

Bienvenue

 

01042010211_3.jpg Apres plusieurs années passées à bichonner les vieilles carènes au défunt chantier naval du golfe, puis au « chantier bretagne sud » à Belz, sur la ria d'Etel ;

me voici de retour dans le golfe au chantier Leborgne à Baden.  

J'ai créé ce journal pour présenter mes travaux de ces dernières années, exécutés seul ou accompagné mais toujours avec goût et surtout en intelligence avec les commanditaires.

Merci à tous les armateurs, amateurs, professionnels qui m'accordent leur confiance .16052010375.jpg

C'est d'elle que je tire l'énergie nécessaire pour mener à bien et avec exigence les restaurations qui me sont confiées.

Et surtout bonne nav à tous car c'est quand même pour ça qu'on est là!

 

Recherche

Atelier François Blatrix

 

DSC00270.jpg

Chantier Leborgne

rue du Parun

56870 Baden

tel. 06 71 20 09 55

Good-padre.jpg

Lexique

en cas de problème de traduction je vous conseille deux sites

MANDRAGORE II - La construction amateur d'une jonque de 13m

J Dahec,dictionnaire de la marine,de la mer, architecture et construction navale.395496330_ML.jpg

et deux incontournables, le "Guide des termes de marine" édité au Chasse Marée

dico-de-la-mer

et  mon nouveau livre de chevet, le "Dictionnaire de la mer " de Jean Merrien, réédité chez Omnibus